News

Une nouvelle équipe s’est formée pour vous offrir un prochain numéro du journal  le Petit Lyceon qui sortira pour « Le lycée fait son show » le 16 décembre 2016.

Pour patienter allez dans la rubrique « Photos de profs » du blog pour deviner à qui appartiennent ces visages enfantins. Toutes les semaines découvrez de nouvelles photos.

Interview exclusive de M.Billette

Interviewer : Bonjour, vous allez bien ?

Billette: Oui, très bien !

Pas trop stressé pour cet entretien ?

Non ça va.

Très bien alors commençons, est-ce votre première interview ?

Oui et non, je me suis fait interviewer quand j’étais au lycée lors d’une manifestation par un journaliste.

Pourquoi manifestiez-vous ?

Contre une loi qui devait passer à l’époque.

C’était donc il y a longtemps !

Pas si longtemps, figure-toi !

Depuis combien de temps enseignez-vous ici ?

C’est la deuxième année que j’enseigne au Lycée Chevalier d’Eon.

Et depuis quand enseignez-vous?

Avant j’ai fait un stage rémunéré à Paris en temps que nouvel enseignant.

Quel cursus avez-vous suivi ?

J’ai fait un Bac Littéraire avec option théâtre, coefficient 9 au bac. Après j’ai fait une classe préparatoire littéraire, option espagnol. J’en avais 10 heures par semaine. Puis, j’ai passé une licence double, histoire/espagnol à Nanterre. J’ai fait mon mémoire sur l’histoire de l’Amérique latine contemporaine, puis j’ai passé le concours enseignant.

Pourquoi avoir voulu être professeur ? À partir de quand ?

Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours voulu être professeur. En primaire je voulais être instituteur, au collège je voulais être professeur au collège, et au lycée je voulais être professeur au lycée.

Et cette idée de travailler dans l’enseignement a toujours été présente ?

Oui j’ai toujours eu cette idée. Et j’ai choisi le lycée car les élèves sont plus autonomes.

Mais pourquoi professeur ?

Je ne sais pas… c’est peut-être aussi une histoire de mise en scène.

D’accord. Avez-vous été bien accueilli ? Aussi bien par les élèves que par les collègues ?

Oui très bien.

Vous n’avez pas eu droit a un bizutage ?

Non.

Intervention de Madame Arnoux

Mme Arnoux : Non mais ton bizutage il se fait à chaque instant !

Mr Billette : C’est faux !

fin de l’intervention

Interviewer : Mais sinon ça se passe bien ?

Oui, il y a une bonne ambiance.

J’ai une question personnelle : j’ai entendu dire que vous vouliez  prendre la place de monsieur Maugey, est-ce vrai ?

Oui, j’entends souvent dire que M. Maugey est le meilleur, alors je veux le concurrencer.

Pourquoi ?

Juste pour le charrier !

Quelles sont vos activités en dehors du lycée ?

Je fais du vélo et de la musique aussi.

Vous jouez de quel instrument ?

Du ukulélé.

Ce n’est pas commun ! Depuis quand en jouez-vous ?

J’en jouais déjà quand j’étais étudiant, j’ai arrêté quelques temps puis j’ai vraiment repris en 2014.

Pouvez-vous nous dire une autre information…

J’aime aussi jardiner.

Quel genre de lycéen étiez-vous ?

J’étais un bon élève, mais j’étais bavard. Je participais beaucoup car les cours m’intéressaient. J’étais extraverti et j’avais beaucoup de connaissances. J’étais dans un lycée à Paris, maintenant je n’ai plus beaucoup de contacts avec mes amis de l’époque.

Pourquoi avoir été en Bourgogne ?

J’ai une amie de Sens, qui m’a dit que c’était sympa, c’est plus calme que Paris !

Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Oulaaahhh trois mots ? Je ne sais pas trop, je ne dirai pas modeste…

Intervention de Mme Arnoux :

Mme Arnoux : Je dirais dispersé !!

Mr Billette : Je suis aussi bavard ! Et farfelu je pense Rire

fin de l’intervention

Une professeur (que je ne nommerai pas) m’a dit de vous demander pourquoi vous n’êtes pas coiffé… alors ?

Je n’ai jamais aimé me coiffer. Quand je suis arrivé à Tonnerre, j’ai tout d’abord voulu me couper les cheveux pour être plus présentable. Puis j’ai croisé M. Lebaut, et j’ai moins complexé. Quand j’étais lycéen, j’avais les cheveux longs. Je pense que j’ai peur de devenir chauve, à cause de mon père qui l’est.

Pouvez nous raconter une anecdote qui vous a marqué ? Que cela soit en temps qu’élève ou en temps de professeur.

Une anecdote ? Heu… Lorsque j’étais en prépa j’ai posé une question à un prof qui me détestait il m’a dit  »Si c’est Billette qui pose la question ce n’est pas intéressant ». Puis un autre élève a posé la même question et d’un coup m’a question n’était plus si bête que ça. Rire

Si vous deviez choisir de vivre à une époque historique, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?

Le XVIIIème siècle, la période des lumières. La vie était difficile mais il y avait une bonne ambiance. Je trouve qu’elle n’est pas assez étudiée via le programme éducatif. Cependant je trouve aussi que la période de la guerre froide est une période intéressante.

Quel est votre plus gros défaut ? Et selon vos collègues ?

Je dirai que mon plus gros défaut est de croire que je n’ai pas défaut. Pour mes collègues, je suis blagueur et bavard.

C’est ce que vos collègues disent aussi !

Pendant les contrôles, je m’ennuie tout le temps, c’est dur pour moi de ne pas parler pendant une heure.

Que faites-vous alors pendant ce temps là ?

Je lis, j’aime bien lire.

Vous lisez quels genres ?

De tout mais peu de poésie.

Et en musique vous écoutez quoi ?

De la variété française, du rock and roll et de la musique classique.

D’accord, sinon êtes vous maladroit ?

Un peu, une fois il y avait une toile en tissu devant un tableau et j’ai écrit dessus. Rire

Bon, est ce que vous avez envie de me parler d’une dernière anecdote avant que cette interview prenne fin ?

Oui ! Je me souviens quand j’ai fait mon stage à Paris, j’avais des collègues de tous les âges, j’avais des collègues qui avaient 40 ans de plus que moi ! Du coup, je me laissais pousser la barbe pour paraître plus vieux. **Rire**

Pour finir quelle personne aimeriez vous voir interviewer la prochaine fois ?

Lebault pour un droit de réponse (hihihi) ou Mme Nambly.

D’accord ! A bientôt.

Dessinez le nouveau logo ?

Le lycée recherche un nouveau logo ! Vous avez des idées, cinq minutes à tuer ou un brin de talent ? Proposez un nouvel emblème pour représenter l’établissement. Une seule contrainte : montrez que notre lycée est un lycée pas comme les autres !

article logo

Remettez votre logo à Mme Bruley, la professeur-documentaliste (si, vous savez, la « dame du CDI ») ou envoyez-le nous sur l’adresse mail du journal : journal.lyceon@gmail.com

A vos crayons !

La deuxième version papier du journal est là !

L’équipe de rédaction du Petit Lycéon est fière de vous présenter la nouvelle édition du journal version papier ! Retrouvez douze pages de contenu exclusif, entièrement en couleur (et fait maison) !

Au programme, des interviews d’élèves, la deuxième version des portraits chinois croisés avec M. VELAIN et M. VILNOY, l’horoscope, les réponses aux photos de profs petits tant attendues et bien plus encore !

La diffusion a commencé avant les vacances et nous avons fait un deuxième tirage suite à une première pénurie. Alors foncez récupérer votre exemplaire ! Pour les retardataires qui n’auraient pas pu s’en procurer un, envoyez nous un mail et nous étudierons pas possibilité d’en réimprimer.

Sinon (pour ceux qui ont la flemme ou les anciens du lycée), suivez ce lien pour consulter la version PDF.

Et n’oubliez pas, nous avons besoin de vous pour continuer à produire du contenu de qualité ! Alors n’hésitez pas à nous faire part de vos idées et de vos remarques dans la section « Commentaires », à vous abonner au blog, à partager les articles qui vous plaisent sur les réseaux sociaux et surtout, à nous envoyer vos articles, dessins, photos et autres chroniques !

Les photos de profs sont en ligne !

Vous vous êtes sûrement déjà demandé à quoi ressemblaient vos profs quand ils étaient petits ! Et bien sachez qu’ils se sont prêtés au jeu ! A vous maintenant de les reconnaître car les photos sont anonymes (ce ne serait pas drôle, sinon) !

Rendez-vous sur l’onglet « photos de profs » pour découvrir en exclusivité quelle tête avaient vos profs quand ils étaient (plus) jeunes !

Trois nouvelles photos (dans la mesure du possible) seront mises en ligne chaque semaine, alors n’hésitez pas à revenir régulièrement sur la page !

Allez, parce que nous savons qu’ils vous en faut plus que ça, voici un petit extrait, tiré du premier round !

...

Saurez-vous les identifier ?

REJOINS LA 2EME EDITION DE LA COURSE CONNECTÉE :

TEAM UNICEF WORLD RUN !

L’UNICEF organise une course mondiale le 15 novembre.

unicef

Le concept est simple :

  • Formez une équipe de 4 personnes et mobilisez-vous pour soutenir les programmes de l’UNICEF (même si vous êtes moins, cela marche quand même)
  • Courez 10 km (vous pouvez être géographiquement éloignés puisqu’il s’agit d’une course connectée et vous pouvez également courir moins de 10km)
  • Pendant 24 heures, n’importe où en France et dans le monde, et via les applications de running sur smartphone, chacun pourra courir et lever des fonds au profit des programmes de l’Unicef

– Inscrivez-vous dès maintenant pour vous entrainer : tous les entrainements à la préparation comptent. Ainsi, tous les kilomètres parcourus entre le moment de l’inscription et le jour de la course sont comptabilisés.

Participez en quelques clics :

inscrivez-vous sur le site : www.teamunicefworldrun.org

Créez votre équipe de coureurs ou rejoignez-en une déjà existante

Choisissez votre pack d’inscription : 5euros (inscription), 25 euros (inscription + t-shirt officiel de la course)

Connectez-vous à votre application de running ou votre montre GPS habituelle (voir les applications compatibles)

Entrainez-vous et rassemblez vos supporters

Enfilez vos baskets le jour J pour courir les 10kms.

Un engagement important :

  • tous les fonds récoltés contribueront à financer l’ensemble des actions de l’UNICEF pour sauver, éduquer et soigner les enfants les plus vulnérables
  • 1 don = 1 engagement pour l’UNICEF
  • en courant pour l’UNICEF, vous soutenez une cause mondiale